Travailler en tant que freelance est une excellente option pour de nombreuses personnes, en particulier celles qui évoluent dans les métiers créatifs. Des écrivains aux artistes, en passant par les graphistes, les rédacteurs et plus encore, être freelance vous permet de laisser livre cours à votre esprit artistique mais aussi d’entreprendre les projets qui vous passionnent. Voici quelques conseils pour ceux qui envisagent de devenir freelance.

Calculez votre taux horaire

L’une des premières et importantes choses que vous devez faire lorsque vous êtes freelance est de déterminer votre taux horaire. La tarification est un équilibre très délicat, et pour un freelance, qu’il soit un consultant digital, un rédacteur web, un expert SEO, etc., c’est assez facile de sur ou sous-valoriser une tâche à accomplir. Votre temps est cependant précieux et il doit être estimé à sa juste valeur.

En outre, il peut être tentant de facturer un projet au cas par cas en fonction de la quantité de travail requise. Toutefois, la tarification à l’heure est nettement plus stable et juste.

Si vous ne savez pas combien facturer, vous pouvez utiliser un calculateur de taux horaire en ligne afin de décider quel est le prix le plus juste.

Protégez vos droits de propriété intellectuelle

Lorsque vous êtes freelance, vos idées créatives sont votre entreprise et il est important que vous protégiez vos droits de propriété intellectuelle. Lorsque vous avez une bonne idée pour un travail ou un produit, quelle que soit la taille de votre entreprise, elle vous appartient et peut vous distinguer de vos concurrents.

Alors, assurez-vous de protéger ces idées. Dans le cas contraire, rien n’empêche légalement vos concurrents de se les approprier, de les utiliser et de les commercialiser comme les leurs.

En savoir plus sur les contrats

Cet aspect est vital pour toute entreprise, mais plus particulièrement pour les freelances. Les contrats vous aident pour beaucoup de choses, de ce qui est attendu à la livraison jusqu’au moment où vous serez payé. Tout doit être décrit dans un contrat quel que soit le client. S’il n’y a pas de contrat en place, vous ne pourrez rien faire légalement pour riposter si un client vous cause des problèmes.

Pour plus de sécurité, vous pouvez faire appel à une entreprise de portage salarial qui joue notamment le rôle d’intermédiaire entre vous et vos clients. Vous bénéficierez ainsi de contrats commerciaux avec ces derniers. N’hésitez pas à faire une simulation portage salarial pour calculer votre tarif journalier moyen en fonction du salaire que vous désirez gagner.

Renseignez-vous sur vos impôts

Le montant d’imposition en tant que freelance est basé sur le profit de votre entreprise. Selon votre statut, vous pouvez payer un ou plusieurs acomptes par an, être prélevé mensuellement ou bien annuellement. Pour connaître les taux d’imposition qui vous concernent, renseignez-vous auprès de votre CFE, des URSAFF ou sur le site impôts.gouv.fr.

Trouver le bon équilibre entre vie privée et professionnelle

Il est important lorsque vous travaillez en tant que freelance que vous ayez un juste équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle. En travaillant à votre compte, il est très facile de faire chevaucher les deux, mais vous devez faire en sorte que cela ne se produise pas.

Une bonne façon d’y parvenir est d’élaborer et de respecter des horaires de travail comme si vous étiez salarié en entreprise. Cela vous permettra de séparer plus facilement votre travail de votre vie personnelle. Si vous travaillez à domicile, avoir un espace de travail dédié, comme une pièce entière, est un must.

Article précédent5 stratégies pour promouvoir votre site ecommerce
Article suivant5 conseils SEO pour les sites d’autodéfense