L’idée de travailler en freelance séduit de plus en plus de personnes. Si cette nouvelle tendance est synonyme de liberté, elle a aussi des inconvénients qui découlent de ses contraintes. Apprenez donc davantage sur la vie du travailleur indépendant avant de vous lancer.

La vie du freelance en 4 points

La vie du freelance est une succession de différentes tâches. Chaque jour, le travailleur indépendant doit donner le meilleur de lui-même pour réussir sa mission.

1. Bien gérer son réseau 

Pour vous assurer des revenus réguliers et importants, vous devrez entretenir et agrandir votre clientèle. Cette responsabilité passe par une bonne stratégie de communication pour réussir la prospection. Pour cela, vous devrez avoir une vitrine, un CV et un portfolio. Ensuite, vous devrez entretenir vos clients et agrandir progressivement votre réseau.

2. La production d’un devis

Lorsque vous recevez un marché, vous devrez établir un devis au client. Il doit détailler les prix en fonction des différentes étapes de réalisation de la mission. Quand vous établissez un devis, évitez surtout de proposer des essais gratuits.

3. L’organisation du travail

Lorsque le client accepte le devis, le freelance doit être en mesure de rendre le travail dans les meilleures conditions. Pour cela, il est nécessaire d’avoir un calendrier ou un planning de travail. Vous devrez suivre rigoureusement ce plan pour réaliser la mission dans le temps imparti.

4. Le paiement

La réception du paiement vient après la facturation. Après la réalisation du projet et sa livraison, vous devrez envoyer une facture au client. Selon votre activité, il peut s’agir d’une rémunération au forfait ou au temps nécessaire pour réaliser le projet.

Quels avantages d’être freelance

Les avantages du freelance se résument en un seul mot : liberté. Le travailleur indépendant, comme on l’appelle, est libre de choisir ses horaires et ses heures de travail. Par exemple, il peut décider de commencer par travailler les matins à 10 h après avoir fait son footing. Il peut aussi choisir de s’asseoir dans un café pour gérer ses activités.

Le travailleur indépendant négocie ses propres tarifs. Lorsqu’il veut prendre un marché, il est libre de définir son prix. Il peut ainsi réaliser d’importants profits nécessaires à son épargne (plus d’infos sur https://www.conseilplacement.fr/). Un autre avantage de cette façon de travailler est que vous aurez une comptabilité simplifiée.

Le freelance qui s’organise bien pourra avoir une vie privée bien épanouie. En effet, il peut décider de prendre ses congés et les organiser comme il veut.

Il peut également aménager son espace de travail comme bon lui semble, en fonction des ouvertures et de la luminosité, avec un mobilier de bureau qui lui correspond et une décoration d’intérieur qui lui ressemble, notamment en ajoutant une touche florale comme des orchidées (https://orchideeartificielle.fr/)

Les inconvénients que le freelance doit garder en tête

Travailler en tant qu’indépendant a aussi son lot de désavantages. Cette façon de gagner de l’argent génère en effet beaucoup de contraintes. Faute d’un cadre de travail adéquat, vous risquez d’être moins performant. Par ailleurs, le freelance n’a pas une garantie de chiffre d’affaires. Lorsqu’il n’a pas de missions, il n’a pas de rémunération. De même, il doit faire face aux retards de paiement ou aux travaux non rémunérés.

La non-sécurité de l’emploi est un autre inconvénient de ce statut de travailleur. Vous pouvez du jour au lendemain vous retrouver sans projet. Pour éviter qu’une telle chose ne se produise, vous devrez développer des stratégies efficaces pour trouver et fidéliser des clients.

En tant que travailleur indépendant, vous devrez être en mesure de bien gérer votre temps. En effet, une mauvaise gestion de votre temps peut vous faire beaucoup travailler sans gagner d’argent en conséquence. Le freelance a également une lourde responsabilité vis-à-vis de ses clients. Lorsqu’il prend un projet, il a l’obligation de résultat pour conserver sa clientèle.

Article précédentQu’est-ce qu’un communiqué de presse ? Les bases à connaître
Article suivant4 étapes pour créer un contenu éditorial à forte valeur ajoutée