Vous avez toujours été intéressé par les métiers du marketing web ? Vous avez découvert récemment cet univers au point de vouloir en faire votre métier ? Il n’est pas une voie sacrée pour prétendre travailler en agence webmarketing, mais bien plusieurs parcours possibles. Formation universitaire, formation professionnelle, autodidacte… Nous vous proposons un zoom sur ces 3 parcours différents, et les atouts que chacun d’eux peut faire valoir durant un processus de recrutement.

Le cursus universitaire : la voie classique pour travailler en agence webmarketing :

Comme dans beaucoup de secteurs, certains recruteurs en agence webmarketing restent particulièrement sensibles au parcours universitaire, notamment aux parcours de formations dédiés au marketing sur le web.

De fait, face à un marché toujours en croissance, les formations dans le domaine du marketing digital se sont multipliées au cours des dernières années. À titre d’exemple, l’offre de formation en webmarketing à Angers s’est longtemps concentrée sur l’université d’Angers avec l’IAE et l’école supérieure de commerce (ESSCA). Mais aujourd’hui, une série d’écoles proposent également des formations de qualité, à l’instar de MyDigitalSchool ou de l’IMIE.

Ces établissements proposent le plus souvent des diplômes allant du Bac+3 (licence) au Bac+5 (master). Ces véritables sésames représentent aussi de réelles opportunités pour les lauréats de mieux négocier leur salaire ou d’évoluer plus rapidement dans certaines entreprises du web.

Notons toutefois que, avec de plus en plus de candidats dans ces formations, les jeunes diplômés doivent désormais savoir sortir du lot :

  • en optant pour les bons stages et/ou alternances,
  • en développant des projets en parallèle afin de se faire la main,
  • et en essayant d’intégrer les réseaux du web pour en connaître les acteurs et identifier les meilleures opportunités.

Développer ses compétences grâce aux formations professionnelles

Grâce au web, la formation professionnelle est un secteur d’activité en plein essor. Et pour cause. On observe plusieurs tendances fortes dans le monde de l’entreprise :

  • la volonté d’acquérir de nouvelles compétences pour faire évoluer sa carrière plus rapidement ;
  • le désir de reconversion ;
  • ou le souhait de développer de nouvelles compétences pour valoriser son profil, son potentiel d’employabilité et assouvir son désir d’apprentissage.

Or, de nombreux professionnels en poste découvrent, parfois sur le tard, les métiers du marketing web. Souvent par hasard ou encore parce qu’ils travaillent régulièrement avec des agences webmarketing.

Grâce à Mon Compte Formation, les professionnels en poste ou désirant opérer une reconversion ont l’occasion de suivre des formations dédiées à des spécialités du marketing digital (référencement, community management, trafic management, web design…) et de redonner un second souffle à leur carrière en se lançant dans un univers nouveau.

À l’instar d’anciens chargés de communication ou chargés de marketing ayant acquis des compétences web, ces profils présentent un grand intérêt pour les agences webmarketing. Non pas pour leurs compétences en la matière, mais pour leur expérience passée, les hard skills et soft skills qu’ils pourront mettre au service de l’entreprise ? tout en développant leurs connaissances et en faisant leurs armes dans le monde du webmarketing.

La preuve par la réussite sur le web : les autodidactes

Phénomène assez récent dans le monde professionnel, un peu moins dans le milieu du web où ils occupent une place depuis longtemps déjà, les autodidactes sont de plus en plus convoités par les recruteurs. La raison est simple : le web est un univers de passionnés. Et de nombreux passionnés n’attendent pas leurs premiers jobs pour se lancer dans l’aventure professionnelle sur le web.

Ainsi, de plus en plus de candidats postulants à des emplois en agence web sont en mesure de mettre en avant non pas un diplôme reconnu, mais des résultats concrets obtenus en situation réelle grâce à leurs projets personnels. Ainsi, quel recruteur ne serait pas séduit par un candidat ayant réussi à générer une véritable communauté sur les réseaux sociaux, par un candidat ayant réussi à positionner un ou plusieurs sites web sur des requêtes concurrentielles en SEO, par un candidat ayant réussi à créer un business rentable en exploitant divers leviers webmarketing ?

Certes des résultats concrets mettent en lumière des compétences et un savoir-faire. Et l’on peut toujours craindre un manque de capacité organisationnelle ou une rigueur généralement enseignée aux étudiants dans un cursus classique. Néanmoins les recruteurs pourront être d’autant plus attentifs aux soft skills des candidats autodidactes, que ce soit durant la phase d’entretien ou au cours de la période d’essai, pour le pas laisser passer une pépite.

Pour conclure

Pour réussir dans une agence webmarketing, l’idéal est donc de proposer la meilleure combinaison entre parcours de formation et expérience professionnelle. Cependant, les compétences autodidactes sont également essentielles pour réussir dans ce domaine. Avec les bons arguments, la bonne attitude et le dévouement nécessaire, tout le monde peut devenir un acteur de premier plan dans le secteur du webmarketing.

Article précédentDans quel métier du digital peut-on se former à distance ?
Article suivantSEO : les meilleurs thèmes pour votre site WordPress